Environnement

Problème 174 – Green Friday

Niveau : Cinquième
Chapitres : Proportionnalité, Pourcentages, Conversions
Inédit, publié le 24/11/2020

Le Black Friday est ce désormais fameux jour de fin novembre où les consommateurs se précipitent pour profiter de réductions importantes. Arrivé en France en 2012 en provenance des États-Unis, ce jour gagne chaque année en popularité mais il suscite également de fortes critiques. En effet, en incitant les consommateurs à acheter, le Black Friday devient le symbole d’une consommation à outrance peu soucieuse des impacts écologiques : la surexploitation des matériaux ou des ressources naturelles, la pollution des milieux aquatiques ou des émissions accrues des gaz à effet de serre sont autant de conséquences d’une société de surconsommation. C’est en réaction aux effets du Black Friday qu’est né le mouvement du Green Friday, qui incite justement les consommateurs à réfléchir à l’impact d’une consommation impulsive et non raisonnée.

Dans ce problème, nous allons tenter de cerner, à travers quelques calculs, l’impact des achats que justement chacun d’entre nous déciderait de ne PAS faire. 

1) Caroline refait d’habitude son stock de jeans et en achète 3 à chaque Black Friday. Mais cette fois-ci, par souci écologique, elle décide d’y renoncer : elle sait que l’utilisation de 1 kg de coton dans la fabrication des vêtements requiert 10 000 litres d’eau d’irrigation(1). Sachant qu’un jean pèse en moyenne 800 g, quelle est, en litres, l’économie d’eau d’irrigation faite par Caroline grâce à son non-achat ?

2) Jean, lui, renonce pour ce Black Friday, à renouveler ce téléphone portable qu’il peut bien faire marcher quelques années encore : il a lu que pour fabriquer un smartphone, il est nécessaire d’extraire environ 580 fois la masse de son téléphone en matières premières(2). Or cette extraction est responsable d’exploitation des humains dans les pays producteurs et de pollution massive. Si 50 000 personnes décident, comme Jean, de ne pas acheter inutilement un téléphone mobile de 140 g, quel est, en tonnes, la masse des matières premières ainsi épargnées ? 

3)  En 2019, 56 millions de transactions ont eu lieu en France lors du Black Friday(3). On admet qu’environ 30% de ces transactions concernaient des vêtements. On sait de plus qu’en moyenne, 70% des vêtements que nous possédons ne sont jamais portés(1) : on peut donc extrapoler, pour ce problème, que 70% des vêtements achetés lors du Black Friday ne seront malheureusement jamais portés. 

On suppose que:

  • Pour chaque transaction concernant des vêtements, en moyenne, 2 vêtements sont achetés.
  • Un vêtement acheté pèse en moyenne 600 g (à mi-chemin entre le T-shirt et le jean).
  • Un vêtement est à l’origine de l’émission de 20 fois sa masse en CO2 sur tout le cycle qui l’amène de sa production jusqu’au magasin (le parcours logistique)(1).

a) Estimer le nombre de vêtements achetés lors du Black Friday qui ne seront pas portés.

b) Calculer, en kilos, la masse moyenne de CO2 émise, sur son parcours logistique, par un vêtement vendu lors du Black Friday.

c) En déduire, en kilos puis en tonnes, la masse totale des émissions en COdus à ces vêtements achetés inutilement lors du Black Friday.

4) Pire encore, on estime que près du quart des transactions conduisent à des retours de marchandises(4) car les acheteurs ont acheté de manière compulsive sans vraiment savoir ce qu’ils achètent. Or ces retours ont un impact environnemental. On estime (grossièrement) que le retour d’une marchandise est à l’origine, en moyenne, de l’émission de 750 g de CO2 supplémentaires. On admet ici qu’à une transaction finalement rejetée par le consommateur correspond un seul retour de marchandises.

Estimer en kilos puis en tonnes, la totalité des émissions en CO2 dus à ces achats retournés.

5) L’impact carbone d’un Français est en moyenne 32,6 kilos de CO2 par jour(5)

a) Calculer l’équivalent, en nombre de Français en un jour (arrondir au millier près), des émissions en CO2 dues aux vêtements achetés inutilement le jour du Black Friday (question 3), ainsi qu’un équivalent des émissions en CO2 dues aux achats retournés (question 4)).

b) Commenter les résultats.

(1) Source : https://www.yocty.com/vetement-danger-environnement
(2) Source: https://reporterre.net/La-folie-du-smartphone-un-poison-pour-la-planete
(3) Source: 
https://www.huffingtonpost.fr/entry/malgre-les-critiques-le-black-friday-enregistre-un-nouveau-record-de-ventes-en-france_fr_5de5ab16e4b00149f73475f6
(4) Source : https://www.lci.fr/planete/black-friday-2019-ecologie-rechauffement-climatique-consommation-le-lourd-bilan-ecologique-des-retours-de-colis-2138781.html
(5) Source: https://www.gouvernement.fr/indicateur-empreinte-carbone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s